Vers un projet institutionnel

Parution  Lettre 14 : 03.05.2007

 

Une véritable révolution des manières d'apprendre et de produire de la connaissance a d'ores et déjà eu lieu. De multiples modèles économiques se sont développés pour faire "commerce" de connaissances. Ce, dans un contexte mondialisé de circulation d'écrits et de gratuité d'accès aux sources.

 

Les prémisses d'un véritable projet intégré institutionnel doivent être posées :

  1. Les 12 plans d'action sont distingués pour être mieux analysés et conduits pas divers acteurs
  2. La perspective de traitement du plagiat ne sera efficiente que dans le cadre d'un projet intégré qui sera plus que la somme de ses différents plans d'action.
  3. Le temps de mise en place doit être assez bref, un an à deux ans,  les institutions devant affirmer une politique claire et déterminée.
  4. Les instances dirigeantes doivent engager leur responsabilité dans un tel projet situé au cœur de la connaissance.
  5. Un projet intégré est l'occasion pour chaque acteur impliqué directement dans la création et la diffusion de connaissance de mettre son travail en perspective.

Les douze plans d'action que nous avons établis lors de nos rencontres institutionnelles sont repris ci-contre.

 

Parution  Lettre 24 : 08.12.2008

Nous proprosons également comme lecture préalable le rapport de la Commission Ethique-Plagiat que nous avons présidée en 2007-2008 à la demande du Rectorat de Genève. Ce documentLa relation éthique-Plagiat dans la réalisation des travaux personnels par les étudiants (132 pages), concerne aussi bien le « Contexte en mutation » (impact technologies/connaissances, comportements des étudiants et rôle de nos bibliothèques), que « Les projets organisationnels » (formation aux compétences informationnelles, valeurs, normes, règles et outils de détection des similarités).